Mercredi 1 février 2017 3 01 /02 /Fév /2017 08:00

"Les ardents de la Rue du Bois-Soleil" # 60

Aujourd’hui, samedi 28 juin, Aurélie est partie en virée avec Sandra, sa collègue de l’agence. Elles font les soldes. Cette sortie l’a tellement déboussolée que, dans la précipitation du départ, elle en a oublié de fermer la session sur l’ordi. Ça fait maintenant plus d’une heure que je parcours le dossier GT.

ardents63Tout d’abord des centaines de photos téléchargées sur Internet : rien que des mecs, aux visages juvéniles, presque tous blonds En boxer, en string ou carrément à poil, la queue au vent, en mât de beaupré. Certains en flagrant délit d’éjaculation, avec la trace blanche de la parabole spermatique qui s’élance dans le vide. Quelques séries de très jeunes hommes en train de baiser avec des femmes mûres, parfois même très mûres. Le contraste entre les pectoraux d’acier et les seins flasques est franchement obscène. Les femmes boivent le foutre comme du lait de jouvence, à la fontaine de la jeunesse éternelle. Aurélie a même déniché des photos d’autofellation : des mecs qui se sucent la queue avec des contorsions pas possibles ; j’en ai mal pour eux !

Evidemment, Aurélie a consacré un fichier à la photo de classe de la première B du Lycée Tocqueville, avec ce petit commentaire : « Peut-être que Tristan Daimler porte le pull-over tricoté par Geneviève ? »

Il y a aussi un fichier intitulé « mariage ». Je m’attendais à des informations sur notre projet, mais c’est du mariage de mes parents qu’il s’agit. Surprise ! Voilà la photo de groupe que nous avons découverte à Noël. Avec ce commentaire d’Aurélie : « Tristan Daimler était invité. Il est au dernier rang, le quatrième en partant de la droite. Si mes calculs sont justes, il avait 31 ans. » J’observe attentivement ce visage qui a bien changé depuis la photo de classe, cependant on retrouve son regard clair et son menton volontaire. Il sourit, mais comme distraitement. En fait, il a l’air un peu triste… Je reste trop longtemps à le dévisager…

La page suivante est encore plus surprenante. Aurélie est parvenue –mais quand et comment a-t-elle fait ?- à se procurer une copie de l’original de l’acte de mariage de mes parents à la mairie d’Asnières. En bas de page, il y a les signatures des nouveaux mariés et des deux témoins, ainsi que leur identité. Et je lis : «  M. Daimler Tristan, né le 17 mars 1947 à Compiègne (Oise) » Aurélie a noté : « Il était au mariage, et pas seulement comme simple invité. Il était le témoin de la maman de Guillaume »

à suivre...

 

 

Par michel koppera - Publié dans : Les ardents de la Rue du Bois-Soleil - Communauté : Fantasmes et écriture
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Juillet 2017
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
<< < > >>

Archives

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés