Mercredi 20 septembre 2017 3 20 /09 /Sep /2017 08:00

Photo n° 4

socio4

Commençons pas imaginer la scène en faisant abstraction de la jeune blonde au premier plan. Que voyons-nous ? Une banale barbecue-party entre copains. Ils se sont donné rendez-vous sur une aire de pique-nique, avec pelouse bien verte, arbres pour l'ombrage et tables en bois. Ils ont apporté les barbecues, le charbon de bois, les grillades et surtout les boissons fraîches, en particulier les packs de bière. Il fait bon, mais sans excès. Les viandes sont à griller, on n'en est qu'à l'apéro. On n'a pas encore commencé à manger. On rigole, on discute en buvant un coup près des barbecues fumants tout en gardant un œil sur les voitures garées juste à côté. La scène pourrait se passer dans n'importe quel pays, un dimanche de printemps.

Et puis, au premier plan, il y a la jeune femme blonde, déjà bien éméchée, assise toute seule à la table de pique-nique. Elle chevauche le banc de bois brut et a retroussé sa courte jupe en jean pour montrer, les cuisses ouvertes, sa chatte rasée. Son regard n'exprime aucune excitation particulière, aucune provocation. Elle est juste disponible et libre...

Par michel koppera - Publié dans : storynet - Communauté : Fantasmes et écriture
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 18 septembre 2017 1 18 /09 /Sep /2017 08:00

Gaston de Sainte-Croix

Difficile de trouver des informations biographiques sur ce très prolifique illustrateur français né en 1904 et décédé en 1977. On sait qu'il était l'ami de Rojan, autre célèbre illustrateur érotique (certaines sources indiquent qu'il aurait aussi travaillé sous le pseudonyme de Xavier saint-Justh).  Il est l'auteur de plus de 230 couvertures de la collection Fleuve Noir Anticipation. Il a également illustré nombre de classiques de la littérature comme Colomba de George Sand, Poil de carotte de Jules Renard, La Vénus d'Ille de Prosper Mérimée, Le Journal d'une femme de chambre d'Octave Mirbeau ou encore Le grand Meaulnes d'Alain Fournier. Mais dans ce blog c'est au dessinateur érotique que nous nous intéresserons, celui qui nous propose des tableaux vivants, comme des scènes de genre proches du quotidien, des instantanés au plus près de l'action...

sainte-croix

sainte-croix2

sainte-croix3

sainte-croix4

sainte-croix5

Par michel koppera - Publié dans : le musée Koppera - Communauté : Arts érotiques
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 15 septembre 2017 5 15 /09 /Sep /2017 08:00

Un lecteur du blog qui a souhaité rester anonyme m'a adressé ce montage photographique avec un commentaire énigmatique : "C'était il y a longtemps- un montage sans tricher". Comme il n'avait pas donné de titre à son œuvre, je me suis permis de l'intituler "Le Bénitier", car d'emblée je lui ai trouvé une destination religieuse. J'aurais pu aussi l'appeler "Les Fonds Baptismaux" ou "Le Calice". Il y a en effet quelque chose de sacré, de cérémonial et de rituel dans cette image.

benitier

Par michel koppera - Publié dans : la grande galerie - Communauté : Arts érotiques
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 13 septembre 2017 3 13 /09 /Sep /2017 08:00

socio3

Photo n° 3

Une chambre d'adolescente, plus précisément de jeune fille "rangée" : un lit une place, tête de lit et table de chevet assorties. Sur la table de chevet, une lampe et un bibelot (réveille matin ?) Hello Kitty. Rien d'autre ! Très zen ! Les murs sont nus, à l'exception du crucifix. On pourrait presque se croire dans la cellule d'une jeune fille au couvent.

Sauf que sur le lit, à quatre pattes, il y a la jeune fille en question, à peine vêtue d'un porte-jarretelles et d'une paire de bas noirs. Elle porte des lunettes, ce qui n'est pas innocent. Les cuisses généreusement écartées, elle nous donne à voir son cul, ses juvéniles fesses blanches, sa petite touffe et sa fente entrouverte. Elle est en position pour se faire prendre en levrette. Elle est dans la transgression, l'expression brutale et ingénue de son désir de sexe. Elle est prête à se faire lécher le cul, la vulve, à se faire pénétrer par tous les trous, et surtout à jouir...

Par michel koppera - Publié dans : storynet - Communauté : Fantasmes et écriture
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Lundi 11 septembre 2017 1 11 /09 /Sep /2017 08:00

Photo n° 2

socio2

Changement complet d'environnement par rapport à la photo n° 1. Du salon on est passé à la chambre à coucher. Et quelle chambre à coucher ! Le foutoir intégral. On y trouve entassés pêle-mêle une pile de linge à repasser, un grand carton qui déborde de bric à brac, des sacs plastique de supermarché, des jouets de gamin, des fringues jetées en vrac sur la commode... Sur le lit habillé d'un vieux couvre-lit, on a laissé traîner la petite culotte de madame. Sur une petite télé d'un autre âge, on regarde une série américaine. Les murs sont nus, les meubles bon marché, sans doute achetés d'occasion... Et pourtant, le désir et l'amour sont là, dans l'intimité de cette chambre exiguë et encombrée. Il bande, elle est mouillée et se pistonne allégrement sur la queue raide de son compagnon plantée dans sa chatte humide. Il a une vue imprenable sur son fessier. Ils vont jouir, c'est sûr !

Par michel koppera - Publié dans : storynet - Communauté : Fantasmes et écriture
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 8 septembre 2017 5 08 /09 /Sep /2017 08:00

Dans cette rubrique de la catégorie "storynet", je vais tenter de vous proposer une approche sociologique d'une série de photos X "amateur". En fait, au lieu de s'intéresser principalement au sujet, j'essaierai de détourner votre attention vers le décor, l'environnement qui, je le pense, donnent plus d'informations qu'on ne le pense sur les protagonistes de l'image :  le photographe et son modèle.

Mais trève de verbiage, je crois que vous comprendrez mieux ma démarche en lisant la suite. 

PHOTO n° 1

socio1

Commençons par faire comme si le sujet n'était pas là. Que voyons-nous ? Un environnement sobre mais de bon goût : en témoignent une belle pendule sur un guéridon, des cadres élégants au mur et aussi, dans l'angle inférieur gauche, la photo encadrée d'un homme en costume avec plastron blanc et œillet à la boutonnière  (le mari, un aïeul ?). Le mobilier est simple et moderne, plutôt fonctionnel. À la maison, on dispose de tout ce qu'il faut : équipement hifi et vidéo. On devine une température douillette, confortable.

La femme se tient debout, de face, les mains posées sur les hanches, en porte-jarretelles et bas noirs qui attirent inexorablement notre regard sur le triangle velu de son bas-ventre. Sa peau est pâle, sans tache ni plis disgracieux. Ses ongles sont soigneusement vernis et elle arbore de discrets bijoux ( bracelets, bagues) mais sans aucun doute de valeur. Ses lèvres sont légèrement maquillées et sa coiffure faussement "naturelle". Le regard est direct, sans pudibonderie.

En conclusion portrait d'une bourgeoise mature, CSP +, qui assume sa feminité et sa réussite sociale.

Par michel koppera - Publié dans : storynet - Communauté : Fantasmes et écriture
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 6 septembre 2017 3 06 /09 /Sep /2017 08:00

De Pierre Beaudeau, il est difficile d'en savoir beaucoup. Sur son site, il indique simplement qu'il est né en 1982 et qu'il était en CM2 au Havre !!! Rien de plus. Mais après tout, ce n'est pas le plus important. 

Pour faire plus ample connaissance avec ses œuvres, je vous renvoie à son site à propos de Pierre Beaudeau et à son blog Le blog de Pierre Beaudeau

Et puis quelques tableaux que j'aime bien, des compositions qui invitent au voyage et à la rêverie

pierre-beaudeau

pierre-beaudeau2

pierre-beaudeau3

pierre-beaudeau4


Par michel koppera - Publié dans : le musée Koppera - Communauté : Arts érotiques
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 4 septembre 2017 1 04 /09 /Sep /2017 08:00

C'est la rentrée des classes, l'occasion pour des milliers de collégiens et de lycéens de fantasmer sur leurs nouvelles profs. Et l'avantage avec les fantasmes, c'est que tout est permis, qu'il n'a plus ni interdits, ni obstacles aux désirs !

rentree-17-2

rentree-17-0

rentree-17-3

rentree-17

rentree-17-1

rentree-17-6

rentree-17-5

rentree-17-7

rentree-17-4

rentree-17-8

Par michel koppera - Publié dans : au jour le jour - Communauté : Arts érotiques
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 1 septembre 2017 5 01 /09 /Sep /2017 08:00

Pendant tout l'été, la courgette s'est invitée à notre table. Qu'elle soit cusinée en ratatouille, en gratin, grillée à la plancha ou tout simplmement râpée crue et consommée comme une crudité, la courgette ne manque pas de charme !

fl-courgette-8

Lors de mes passages au supermarché, il m'arrive de traîner au rayon fruits et légumes pour observer le comportement des femmes devant l'étalage des courgettes vendues en vrac. J'aime à voir le soin que mettent certaines d'entre elles à choisir leur achat, comment elles en évaluent la taille, la forme et la texture... Si ce sont des femmes seules, plutôt matures, et qu'elle ne prennent qu'un seul légume, je ne peux m'empêcher d'imaginer l'usage qu'elles destinent au légume : sa forme oblongue, le renflement de son extrémité, la douceur de sa peau... La courgette  semble avoir été conçue pour le plaisir des femmes. Celles qui ont la chance de posséder un potager pourront les laisser grossir afin d'en choisir librement la taille et le calibre, en fonction de leurs envies...

fl-courgette-1

fl-courgette-2

fl-courgette-3

fl-courgette-4

fl-courgette-5

fl-courgette-6

fl-courgette-7

fl-courgette-anal1

fl-courgettes

Pour terminer, une petite recette sympa. Dans le jardin ou au marché, prenez de toutes petites courgettes (de 15 cm environ) À l'aide d'un économe, pelez-les en bandes alternées de façon à obternir un légume bicolore, vert foncé et vert pâle. Blanchissez-les 2 minutes dans l'eau bouillante et passez-les sous l'eau froide. Une fois refroidies, coupez-les en deux dans le sens de la longueur. Sur la partie tranchée, étalez de la mayonnaise et ajoutez-y un ou deux filets d'anchois. Mettez au réfrigérateur pendant une ou deux heures et consommez ça en apéro ou en entrée. C'est divin !

Par michel koppera - Publié dans : au jour le jour - Communauté : Arts érotiques
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mercredi 30 août 2017 3 30 /08 /Août /2017 08:00

"Symphonie en sous-sol", chapitre 8

8 ) Le reste de la bande se resserre autour de moi. J’appréhende ce qui m’attend. Je ss-9suis toujours en levrette la croupe offerte. Je me souviens de plusieurs mains me palpant violemment les fesses et les seins, une grosse queue noire forçant ma bouche pour y déverser un torrent de foutre alors que derrière moi les queues se succédaient pour inonder mon cul et ma chatte. Puis ils se calment, je commence à espérer que c’est fini car je suis épuisée. Je réalise que je me suis trompée quand je sens plusieurs doigts s’enfoncer dans mon anus. Le foutre que je viens de recevoir lui rend la tâche facile. La pression est de plus en plus forte. Je comprends rapidement que le monstre qui est derrière moi essaye de me fister….

- Non, Non, Arrête tu vas me déchirer !

Mes protestations n’y font rien. Je ne peux que subir et me laisser faire. Plus tôt cela sera terminé, mieux je serai.

-Salope, écarte bien tes grosses fesses de bourge et pousse pour ouvrir ton cul, tu auras moins mal !

Je m’exécute, attrape mes fesses et les ouvre au maximum. Je ne peux le croire mais je sens mes sphincters s’ouvrir sous la pression de l’intrus. Sa main glisse toute entière en moi jusqu’au poignet. Plusieurs spasmes partis de mon ventre secouent mon corps, ma tête tourne, je me sens partir……

ss-9-1

 Nous rentrons sur Paris. Je rentre sans culotte ni soutien-gorge car les garçons me les ont confisqués pour les ajouter à leur trophées. Tous mes orifices, mes seins, mes fesses sont encore souillés de leur foutre car je n’ai pu me doucher avant de partir.

Michel très calmement me demande :

- Comment te sens-tu ? C’était bon ?

- Je suis épuisée, mon corps me fait mal, mais j’ai aimé.

- Et toi ? As-tu aimé bien que tu n’aies pas vu grand-chose ?

- Oui j’ai beaucoup aimé. En fait ils m’ont laissé rentrer quand Rachid a commencé à te déshabiller.

- Tu veux les revoir ?

- Oui peut-être…..

FIN

© Lida, juillet 2017

PS : Nous ne pratiquons Michel et moi que le sexe protégé, c’est-à-dire avec des préservatifs, malheureusement, et c’est ce qui s’est passé lors de cette aventure même si j’aurais bien aimé sentir le foutre chaud de mes amants dans mon ventre comme dans l’histoire.

PS : Je recevrai vos commentaires avec grand plaisir !

ss-9-2

 

 

 

 

 

Par michel koppera - Publié dans : inédits - Communauté : Fantasmes et écriture
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>

Archives

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés